Quatre moulins à farine et un moulin à papier du côté d'Odet - GrandTerrier

Quatre moulins à farine et un moulin à papier du côté d'Odet

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Patrimoine
+ Odet
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
En 1822 quand démarre l'activité du moulin à papier d'Odet, on comptait dans les environs 4 vieux moulins à eau pour la production de farine, dont trois d'entre sur la rive droite briécoise de l'Odet.

Ces moulins étaient, en partant de l'amont de la rivière d'Odet : le moulin de Coat-Piriou (rive gauche gabéricoise), ar Goz Veil (bief sur rive briécoise), le moulin de Gougastel (sur les terres de Briec), le vieux moulin d'Odet (rive gauche à l'embouchure du Bigoudic), et enfin celui de Mouguéric (côté Briec).

Autres lectures : « La création de la manufacture d'Odet » ¤ « Le site de la papeterie d'Odet et son alimentation en eau » ¤ « Les moulins d'Ergué-Gabéric » ¤ « 1809 - État des moulins à farine d'Ergué-Gabéric » ¤ « FAUCHER Pierre - Au fil de l'eau : rivières, ruisseau et moulins » ¤ « Les Rospape, boucher, épouses de forgerons, et meuniers de père en fils » ¤ 

Croquis du vieux moulin d'Odet d'après une photographie (cf ci-dessous)
Croquis du vieux moulin d'Odet d'après une photographie (cf ci-dessous)

[modifier] 1 Meil Coat-Piriou

Moulin Odet, près de Pont Piriou, aujourd'hui disparu. Connu depuis 1540 comme dépendant du manoir de Kerfors. Au recensement de 1790 le hameau compte 4 habitants. Est inventorié en 1809 en tant que moulin à farine en activité, avec une roue verticale, une horizontale et une production journalière de 4 quintaux. Figure comme moulin, avec son bief, sur une carte des chemins ruraux dressée en 1914.

Meuniers identifiés : Nicolas Le Berre et sa femme, qualifiés d’ « honorables gens » (~1686) ; Corentin Cojean (~1790) ; Jean Piriou (~an 12) ; Joseph Fraval (~1809) ; Yves Fraval (~1816-18) ; Jean-Louis Le Gars (~1832-1839) ; Hervé Illiou (~1851-1858).

Le dernier Meunier de Coat-Piriou semble être Hervé Illiou, son dernier enfant est né en 1858. Par la suite, on ne relève aucun autre acte pour ce lieu. Ce qui semble normal car la construction du canal rend nécessaire la destruction du moulin situé à cheval sur l’emplacement.

Le canal vu du pont. Au premier plan se situait le moulin à cheval sur le bief. Des pierres de taille, sous les arbres, à gauche situent approximativement l’emplacement du bâtiment. On notera la présence d'une borne repaire du nivellement national sur le montant droit (coté odet) de l'écluse. Elle date de 1928 et indique une altitude de 66,94 mètres.

 
Cadastre de 1834 d'Ergué-Gabéric
Cadastre de 1834 d'Ergué-Gabéric

C’est lors de la construction du grand canal de la papeterie d’Odet qui lui emprunte son bief, sans doute vers les années 1870-80, que l'activité du moulin est arrêtée, et qu'il sera détruit par la suite.

La petite maison ci-dessous est visible sur le cadastre de la page précédente. Elle se situe en face de l'ancien moulin, à droite du pont. Après son achat par l’entreprise le Marié-Bolloré, elle fut utilisée pour loger des bûcherons employés à l’entretien de ces lieux très boisés. Les derniers occupants permanents de cette maison furent Jean Perrot et sa femme. Et le souvenir du précédent était vivace car on appelait cette maison « Ti Tin Pennec Koz » (un peu plus près de l'écluse était celle des Mao et Cogent).

[modifier] 2 Ar Goz Veil

Sur l'extrait ci-contre du cadastre on note la présence de 3 parcelles (252, 253 et 254) nommées : « Liors ar Goz Veil » : le courtil du vieux moulin. Les deux points de couleur orange marquent approximativement l’entrée et la sortie probable d’un ancien bief non représenté sur la carte de 1835. Sur les deux photos, on remarque l’entrée du bief et plus bas, la sortie.

Quel était le nom de ce moulin disparu depuis des siècles sans doute ? Sur la rive droite, du coté de Briec, le hameau le plus proche est Ty-an-Ouront, un chemin y menant. Mais il est vraisemblable que le moulin de Gougastel, un peu plus en aval et existant encore au début du 19e siècle, ait remplacé le vieux moulin dit « ar Goz Veil ».

En 1834 sur le cadastre de Briec une maison est indiquée, mais le moulin n'est pas mentionné. On remarque aussi que sur la rive gauche un chemin desservait directement le lieu à partir de Keranguéo.

 
Cadastre de 1834 d'Ergué-Gabéric
Cadastre de 1834 d'Ergué-Gabéric
Cadastre de 1834 de Briec
Cadastre de 1834 de Briec

[modifier] 3 Moulin de Gougastel

Ce moulin était situé à l'ancien pont (en amont par rapport au pont actuel) du chemin de Gougastel, lequel lieu-dit est souvent orthographié Goastel. En 1851 c'est un Guillaume Keraen, journalier, qui y décède.

Le moulin existait encore en 1866, bien que probablement arrêté, car le couple Michel Penanguer et Marie Corentine Hémidy y était déclaré comme famille nourricière [1], et ils travaillaient aussi à Odet comme papetiers.

 
Cadastre de 1834 de Briec
Cadastre de 1834 de Briec

[modifier] 4 Le vieux moulin d'Odet

On ne le connaît que sous la dénomination de « ar veilh paper ». En 1807, contrairement à celui de Coat-Piriou, il n'est pas recensé comme un moulin à farine.

La photo inédite ci-dessous, prise sans doute dans les années 1880-90, nous indique l'emplacement exact de ce moulin à roue verticale, à savoir à l'embouchure du ruisseau Bigoudic dans l'Odet, à 65-70 m mètres à l'arrière du manoir Bolloré.

On constate aussi que le débit en sortie du Bigoudic est important, et est canalisé avant de se jeter dans l'Odet un peu avant la passerelle. Ce qui semble prouver qu'à cette date le canal d'amenée était en fonction.

 

Par ailleurs la matrice cadastrale de la commune d’Ergué-Gabéric indique une « machine à vapeur » en tant que construction nouvelle achevée en 1886 et sujet à imposition l’année 1889. Associée à cette centrale à vapeur, il devait y avoir, derrière le photographe, une cheminée comme on peut le voir voir sur d'autres photos et cartes postales.

Le plan cadastral de 1834 mentionne le « Moulin à papier » fait apparaître un symbole sur le bras aval du Bigoudic, mais plus haut que l'embouchure. Ce positionnement a peut-être été décalé par le cartographe. Ou alors la photo de 1880 serait relative à une 2e roue en bout de cascade.

Cadastre de 1834 d'Ergué-Gabéric
Cadastre de 1834 d'Ergué-Gabéric

[modifier] 5 Le moulin de Moguéric

Le moulin de Moguéric se situe sur la commune de Briec en face et à droite de la papeterie sur la rive droite de l’Odet, en contrebas d'un chemin venant du village de Moguéric. Côté de la prairie du musée océanographique Bolloré, un pont permet d’y accéder.

Cadastre de 1834 de Briec
Cadastre de 1834 de Briec

Ce moulin est souvent cité dans l’histoire de la papeterie toute proche, en particulier par Laurent Huitric, ouvrier à l'usine voisine :


« Dans le four à pain de chez Marguerite, on cuisait du pain noir deux fois par semaine. Puis tant que le four était chaud, on y faisait "kraser" de l'avoine afin qu'il soit plus facile à moudre. Ceux de "Meil Mogueric" y amenaient leur grain ; ce grain séché passait entre des meules qui ne faisaient que l'effleurer pour en faire une farine d'avoine dont on était grand consommateur à l'époque. On y a amené parfois du grain de Trégourez.

Pour les 25 ans de patronat de Monsieur Bolloré, en 1929, il y eut un grand festin sous des tentes dans la prairie de Meil Moguéric [2]. Il y avait beaucoup de monde, plus de 1.000 personnes, tout le personnel d'Odet et de Cascadec, le personnel cadre de Troyes. Ceux-ci eurent en plus une balade aux Glénan. Les enfants des écoles furent aussi invités et animèrent ce festin par des chants, des danses et des sketches ».

 

Sur les recensements de Briec en 1836 et 1841 ce sont le père Corentin et le fils René Guillou qui exploitent le moulin de Mougueric. Le fils est né au moulin de Meil Poul (situé au Stangala, en aval sur l'Odet) où son père est déclaré comme meunier avant qu'ils n'émigrent tous deux Meil-Mouguéric. Le grand père Guillou était déclaré comme journalier à Meil-Poul en 1790 alors que le meunier en titre était un Joseph Le Masson.

Par contre à Meil-Mougueric nous savons seulement que les Guillou y étaient les meuniers des années 1830 à 1850 pendant le démarrage du moulin à papiers d'Odet par Nicolas Le Marié, qu'ensuite à l'arrivée des Bolloré il y eut d'autres meuniers, que vers 1910 l'activité de meunerie est reprise par Louis Rospape d'Edern

Après la guerre de 1914 le moulin de Mouguéric était toujours en activité. René Bolloré proposa alors au meunier de l'époque, Louis Rospape, l'exploitation du moulin de Troheir en Kerfeunteun en échange de la cession de celui de Mouguéric où on ne fit plus de farine.

La roue du moulin était sur le côté droit de la petite bâtisse
La roue du moulin était sur le côté droit de la petite bâtisse
Fontaine près du moulin, face au pont de pierre
Fontaine près du moulin, face au pont de pierre

[modifier] 6 Annotations

  1. Relevé : « Marie Miler, enfant trouvé, née me 17 janvier 1854. Enregistrée en juin 1866 par Penanguer Michel et Corentine Héméry papetiers, anciens nourriciers. Moulin Gogaster, commune de Briec, arrondissement de Quimper. Enregistrement et indemnité (voir fol.), l'indemnité reçu a été payé ». Information et document communiqués par Pierrick Chuto, passionné d'histoire régionale, auteur de nombreux articles (Le Lien du CGF, La Gazette d'Histoire-Genealogie.com ... ) et de cinq livres sur le Pays de Quimper : § [ses publications] .. [Ref.↑]
  2. La prairie Meil-Moguéric est certainement le champ aux abords du parc du manoir (avec dans sa partie haute aujourd'hui le musée océanographique). [Ref.↑]


Thème de l'article : Monographie d'un lieu-dit de la commune d'Ergué-Gabéric

Date de création : mai 2006    Dernière modification : 11.11.2016    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]    Source : travaux d'Henri Chauveur