Remise en valeur du Guic près des jardins familiaux, Le Télégramme 2014 - GrandTerrier

Remise en valeur du Guic près des jardins familiaux, Le Télégramme 2014

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Gazettes
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.

Une belle initiative de l'association des jardins familiaux de Pen-Carn : nettoyer et remettre en valeur le ruisseau du Guic, le long des parcelles potagères avec l'aménagement de deux passerelles.

Rédacteur/correspondant : Jacques Caradec [1]
Autres lectures : « Munuguic, Menugig » ¤ « Rivières, ruisseaux et cours d'eau d'Ergué-Gabéric » ¤ « Le Guic, ruisseau de Pen-Carn à Pont-Patra » ¤ « BERNARD Norbert - Chemins du Ve au XVIIe siècle à Ergué-Gabéric » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

L'association des jardins familiaux de Pen-Carn d'Ergué-Gabéric, créée le 18.04.2009 date de la publication au Journal Officiel, a pour objet la « pratique de la culture familiale de potagers ».

Et cette année, comme le rapporte le correspondant du Télégramme (cf. article ci-dessous), les jardiniers bénévoles se sont attelés à aménager les rives attenantes du ruisseau du Guic, lequel coule le long de la route de Coray, avant de rejoindre le Patra, puis le vallon de Pennervan et enfin l'Odet aux serres de Pont-Odet.

Le président n'est pas peu fier du travail accompli : « Le déblaiement fait place à un passage qui permettra aux promeneurs de randonner sur un tracé inaccessible jusqu'alors. Ensuite nous nous occuperons de l'affluent du Guic, un ru qui remonte en direction du terrain de football de Lestonan ».

Désormais, sur 300 m, le cours d'eau a retrouvé son lit que deux passerelles neuves permettent de franchir. Un autre jardinier nous a confié : « Le guic qui coule du nord-est vers l'ouest, en bordure nord des terrains, est à la frontière des jardins et du petit bois au nord. Les passerelles servent à passer des jardins au bois et aussi à puiser de l'eau dans le ruisseau. Ca me sera utile cette année quand j'aurai planté mes patates, des amandines, une variété de primeur croisée de charlotte et de Mariana ».

 

Le jardin et le ruisseau sont en contrebas du village de Munuguic dont le nom s'est écrit également Munudic et dont la signification toponymique a souvent intrigué. Mais en 1445 et 1493 on note les orthographes Menanguic et Menesguic, ce qui laisse supposer un préfixe « Menez », soit la "montagne du Guic".

Le terme Guic désigne généralement le centre habité d'une paroisse (du vieux breton guic emprunté au latin vicus "village, hameau ; quartier d'une ville"), et cela se prêterait très bien à la source du ruisseau située près de Pen-Karn Lestonan, c'est à dire au centre géographique de la commune d'Ergué-Gabéric.

Quant au « Guic » en tant que cours d'eau, Albert Deshayes donne le ruisseau du Guic à Guerlesquin, employé seul et non pas en composition, comme relevant de l'explication de Gwig "centre de paroisse". Ce ruisseau s'écoule jusqu'au Belle-Isle-en-Terre pour former le Leguer.

Tracé du Guic d'après une carte établie par Norbert Bernard dans son mémoire sur les « Chemins d'Ergué-Gabéric du 5e au 17e siècle » :


[modifier] 2 Coupure de presse

Jardins familiaux. Le Guic remis en état.

Huit membres des jardiniers de Pen Carn ont entrepris, cet hiver, de débroussailler les berges du Guic, en contrebas des parcelles du potager collectif. Résultat, le ruisseau a retrouvé son lit et deux passerelles permettent de le franchir.

L'association des jardins familiaux de Pen Carn n'est pas restée inactive pendant les mois d'hiver. Les travaux de culture ne réclamant pas de soin avant le réveil printanier, huit membres du groupe des jardiniers ont entrepris, en contrebas des parcelles du potager collectif, l'entretien des abords du Guic vers son amont, en direction de Lestonan.

Avant leur intervention, le ruisseau était bordé et envahi de broussailles et branchages qui l'obstruaient partiellement. Désormais, sur 300 m, le cours d'eau a retrouvé son lit que deux passerelles neuves permettent de franchir.

 

« Nous continuerons ces travaux de remise en état en direction de Lestonan, prévoit le président, Pierre Couchouron. Le déblaiement fait place à un passage qui permettra aux promeneurs de randonner sur un tracé inaccessible jusqu'alors. Ensuite nous nous occuperons de l'affluent du Guic, un ru qui remonte en direction du terrain de football ».

Toutefois, avec l'installation du printemps, la douceur de vivre fait place à quelques tracas pour le président. Se tournant vers la zone cultivée, Pierre Couchouron déplore avec lassitude un nouvel acte de délinquance sur le site. Sur sa propre parcelle, une mini-serre a été volée en fin de semaine dernière. Quelques indices ont été repérés sur la zone de stationnement en bordure du terrain, dont un piquet métallique de fixation de l'installation dérobée. Il a déposé plainte.

[modifier] 3 Galerie photo

Photos de 2009-2010 [2] à 2014 [3].

[modifier] 4 Annotations

  1. Jacques Caradec est correspondant du Télégramme pour Ergué-Armel, et membre de l'association des jardins de Pen-Carn. [Ref.↑]
  2. Les photos de l'inauguration du 27 juin 2009 et de l'année 2010 proviennent du site jardinspencarn sur skyrock.com. [Ref.↑]
  3. Les photos d'avril 2014 ont été prises par un jardinier dont le père papetier entretenait dans les années 1970 sa parcelle potagère aux jardins ouvriers de Stang-Venn. Une tradition familiale inter-générationnelle ! [Ref.↑]


Thème de l'article : Reportage sur Ergué-Gabéric

Date de création : Avril 2014    Dernière modification : 5.07.2016    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]    Source : Télégramme du 16.04.2014,