René Laurent, maire (1824-1846) - GrandTerrier

René Laurent, maire (1824-1846)

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Personnages
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Image:PennBrasoùSmall.jpg
Personnage Politique


René Laurent
maire d'Ergué-Gabéric
Mandats 1824-1832
Mandat suivant : 1832-1846
Profession cultivateur
Domicilié à Squividan
Courant politique -
Faits marquants abandon du projet de transfert du Bourg, règlement des cabarets, recensement 1836, clocher, réparation de l'orgue,procès d'Yves Pennec, mildiou
<< précédent << Liste complète des maires >> suivant >>

[modifier] 1 Biographie

René Corentin Laurent est né le 26 octobre 1792 à Squividan en Ergué-Gabéric. Il se marie le 26 octobre 1792 avec Marie Louise Crédou avec qui il aura 9 enfants.

Il décède le 19 avril 1862 au Bourg d'Ergué-Gabéric.

 

Informations généalogiques :

Son père ou grand-père François Laurans fut également maire d'Ergué-Gabéric de 1797 à 1800.

[modifier] 2 Mandat municipal

Tout en exerçant sa profession de cultivateur à Squividan, il est nommé maire par le préfet en 1824, et en 1832. Nicolas Le Marié, démissionnaire, avait été en fonction de février 1832 à octobre 1832. Les conseils du 27 janvier 1833 et du 18 janvier 1835 mentionnent la nomination de René Laurent par le préfet.

Lors des élections du 17 octobre 1831, il obtient 58 voix contre 46 aux seconds (Louis Bihan et Pierre Nédelec).

En 1836, le clocher de l'église paroissiale est abattu par la foudre. Il faut donc trouver les subsides pour faire les réparations qui s'imposent. Une lettre du conseil municipal aurait même été adressée en breton à Louis-Philippe. Plus de détails : « 1836 - Lettre en breton de paroissiens gabéricois à leur roi Louis-Philippe ».

Le 16 juin 1836 il certifie le recensement ou « état nominatif des 2025 habitants d'Ergué-Gabéric » : « Recensement 1836 ». En page 8, il est mentionné en tant qu'agriculteur à Squividan et maire : « Recensement 1836 Page 8 ».

En 1838 il participe en tant que témoin à charge lors du procès en sorcellerie du valet de ferme Yves Pennec : « STENDHAL - Mémoires d'un touriste, t2 », « BERNARD Norbert - Les voix d'Yves Pennec ».

Malgré la délibération du conseil municipal du 10 mai 1840 le projet de transfert du Bourg à Lestonan doit être abandonné. Les opposants au projet au sein de l'équipe municipale étaient Hervé Lozac'h, adjoint, Guyader, conseiller, Louis Le Roux, conseiller.

 

En fait René Laurent ne semble pas lui-même très convaincu car en mai 1840 déjà il ne signe pas le registre, en août 1840 il signe "le soussigné déclare qu'il ne vote pour aucun côté" et en février 1842 "Le soussigné ne vote ni pour ni contre". Par contre Nicolas Le Marié est le moteur en sous main du projet, et en est même le secrétaire pour la 1ère délibération du 10 mai 1840.

Informations complémentaires sur le projet de déplacement : « Le registre des délibérations municipales », « Le résumé dans l'article sur Lestonan ».

En 1844 il demande au préfet de pouvoir placarder dans 15 cabarets de la commune des affiches interdisant leur ouverture pendant les messes, et fixant des règles strictes d'horaires et de lutte contre l'alcoolisme. Plus de détails : « 1844 - Placards réglementaires pour les cabarets gabéricois ».

En 1845 il autorise en tant que maire la réparation de l'orgue de l'église paroissiale. Un papier (découvert en 1902 et mentionné par les chanoines Peyron et Abgrall) collé sur le sommier de l'orgue en atteste : « Fait faire par Mr Le Roux, de Kérélou, trésorier ; Laurent, René, de Squividen, maire. Kernévez, Alain, du Bourg, organiste. François Bardouil, d'Arzano, facteur d'orgues, l'an 1845  ».

En juillet 1845 épidémie de mildiou sur les pommes de terre, et début d'une disette ou du moins d'une période d'extrême pauvreté. Cf le témoignage de Déguignet et l'analyse du contexte historique local : « La mort subite des pommes de terre rouges en juillet 1845 ».

[modifier] 3 Conseil municipal

Elections municipales de 1824-26 :

Adjoint : Alain Le Roux (arrêté du 5 février 1826)

Conseillers reconduits en 1826 : François Nédélec, Jean Pape, Louis Le Roux, Louis Le Bihan, Pierre Lozac'h, M. Liot, Nicolas Daoudal, Joseph Caugant, Hervé Kergourlay,

Conseillers nouveaux par arrêté du 5 février : Hervé Le Lozac'h (précédent maire), Nicolas Daoudal, Jean Le Poupon, Nicolas Le Marié, en remplacement de Corentin Le Roux (démissionnaire), Alain Seznec (démissionnaire), Joseph Le Roux (décédé), Louis Le Naour (décédé)

Le 23 mars 1831 Pierre Pétillon est nommé conseiller en remplacement du sieur Liot décédé.

 

Elections municipales du 17 octobre 1831 :



Thème de l'article : Biographie et histoire d'un mandat de maire

Date de création : septembre 2006    Dernière modification : 15.03.2012    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]