Sant Alar (5e siècle) - GrandTerrier

Sant Alar (5e siècle)

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Personnages
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Image:PennBrasoùSmall.jpg
Il fut au 5e siècle le troisième évêque de Cornouaille (Quimper), après saint Corentin et saint Conogan (Guenoc), souvent confondu avec saint Éloi, patron des chevaux également, représenté soit en évêque, soit ferrant un pied de cheval.

Saint patron de la paroisse d'Ergué-Armel, il est vénéré également à Ergué-Gabéric de par sa présence légendaire sur le site éponyme du Stangala.

Il est décédé en 462 et est célébré le 26 octobre (calendrier des saints bretons) par les Églises chrétiennes.

Autres lectures : « DEGUIGNET François-Marie et LE GUENNEC Louis - Contes et légendes du Grand-Ergué » ¤ « Les légendes du Stangala par Louis Le Guennec, Dépèche & Quimper-Cornouaille 1929-34 » ¤ « Les statues de la chapelle de Saint-Guénolé » ¤ 

[modifier] 1 Présentation

On sait très peu de choses de la vie de ce saint évêque dont le culte est très répandu dans le diocèse de Quimper et très populaire comme protecteur des chevaux.

Saint Alar était à l'origine le saint protecteur des alevins et des alevineurs [1] en raison de la proximité de son nom avec celui-ci, le terme « an alaer » signifiant l'alevineur en breton. Ce n'est que par la suite qu'il est devenu le saint patron des poulains, et par extension, des chevaux. Ceci sans doute, de fait que sa vie étant oubliée au Moyen Âge, il a remplacé saint Éloi.

Sous les noms d'Alar, Alor ou Alour, il est le patron des églises paroissiales de Mespaul, Garlan, Roscanvel et Saint-Éloy, Tréguennec Tréméoc, Plobannalec-Lesconil et Ergué-Armel dans le Finistère et de nombreuses chapelles lui sont dédiées. Une fontaine lui est consacrée à Ergué-Armel où un pèlerinage y est organisé et où on peut jeter des pièces pour favoriser son mariage ou l'arrivée de la pluie.

 

Son nom a été donné également au ruisseau, vallon et jardin botanique du Stang-Alar à Brest, ainsi qu'à la vallée de l'Odet à quelques kilomètres au nord de Quimper, les gorges du Stangala. Sur ce dernier site une légende principale lui est attachée, à savoir le saut qu'il a effectué d'un versant à l'autre alors qu'il était poursuivi par des brigands.

Des statues polychromes le représentent dans les églises de Pleyben, Brasparts, Locronan, Plozévet et à la chapelle St-Guénolé d'Ergué-Gabéric [2], près du Stangala.

Courant septembre 2017, une statue monumentale de plus de 3m50, en granit de Cleder, a été réalisée par les sculpteurs Patrice Le Guen et Jean-Philippe Drévillon sur le site de la Vallée des saints de Carnoët. Le saint est représenté martelant un fer à cheval sur un établi de forge, la vasque contenant le feu est gravée d'une représentation de la mort ou d'un diable.

[modifier] 2 Galerie de photos

 

[modifier] 3 Légendes gabéricoises

Les légendes mettant en scène saint Alar sur le site du Stangala et alentours ne manquent pas, avec entre autres le conte qui met en scène le terrible griffon qui y était caché. Le bibliothécaire et mémorialiste Louis Le Guennec [3] a beaucoup contribué à les faire connaître dans les années 1930.

Et notamment il y a l'histoire de la fuite de saint Alar devant des brigands malfaisants sur les terres gabéricoises et, pour leur échapper, de son saut au-dessus de la vallée encaissée. Certaines versions disent qu'il était à cheval, et qu'à l'arrivée, côté Kerfeunteun, l'emprunte d'un sabot y est toujours visible sur un rocher près de la passerelle de Meil-Poul.

 

La fontaine du saint, localisée à Crec'h-Ergué, est également connue pour son eau qui, une fois tous les 100 ans et pendant une heure, se transformait en vin.

Jean-Marie Déguignet s'est moqué des légendes des fées et korrigans du Stangala et a également évoqué le saint Alor/Aar, le saint patron de la paroisse d'Ergué-Armel.

[modifier] 4 Annotations

  1. Un alevineur est une personne spécialiste de la production d'alevins de poissons en aquaculture, en pisciculture ou en rivière. [Ref.↑]
  2. Étrangement la statue de Sant-Alar de la chapelle St-Guénolé n'était pas inventoriée en début de 20e siècle. Son arrivée mystérieuse est donc plus tardive. [Ref.↑]
  3. Louis Le Guennec (1878-1935), originaire de Morlaix, a été bibliothécaire de la ville de Quimper. Il a accumulé une très riche documentation sur le Finistère et de multiples croquis réalisés lors de ses balades d'archéologue et de mémorialiste. Dès 1902, il adhère à la Société archéologique du Finistère ; il écrivit de nombreux articles pour le bulletin de cette société, ainsi que de nombreux comptes-rendus dans le journal La Dépêche de Brest. [Ref.↑]




Thème de l'article : Histoire d'un saint gabéricois

Date de création : octobre 2017    Dernière modification : 26.12.2017    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]