Sant Brec'han - GrandTerrier

Sant Brec'han

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Brec'han
Vie / Buhez : fils du Conan Meriadec, roi de Galles, père de 24 saints, éponyme de la montagne Brecon Beacons
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs :
Variantes / Argemmoù : Brecan (Irlande) - Brec'han (Irlande) - Brychan (Galles)

2 Almanach


le 6 avril 2018 ~ d'an 6 a viz Ebrel 2018
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Brec'han (fils du Conan Meriadec, roi de Galles, père de 24 saints, éponyme de la montagne Brecon Beacons)
Proverbe breton ~ Krennlavar Evit kaout e ranker goulenn.

[Pour avoir il faut demander.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

paysage de Brecon Beacons
paysage de Brecon Beacons

5 Monographies

Site Bretagne.net :

Brec'han

prénom masculin, fête le 6 avril

Déclinaisons du prénom breton : Brecan

Origine du prénom

Brec'han était l'un des nombreux fils du roi Conan Mériadec.

Site Early British Kingdoms :

BRETON ROYAL PEDIGREE:
Kings of Brittany, Princes of Cornouaille & Domnonée

Conan Meriadog (d.421), King of Brittany & Dumnonia, married, as his second wife, Dareca, the unlikely sister of St. Patrick of Ireland. They had some twenty children who all became saints or Bishops, mostly in Ireland: St. Echea, St. Lalloca, St. Mel-Noch, St. Rioch, St. Munis, Cruman, Midgma, St. Loman, St. Loarn, Cieran, Carantog, Magalle, Columb, Brychan, Brychad, St. Branwaladr, Fine, Melchu, St. Bolcan & their eldest son: Gradlon Mawr (the Great), King of Brittany, Abt 330 - 43

Site Catholic.org :

St. Brychan
Feastday: April 6

King of Wales, undocumented but popular saint. Brychan is credited with having twenty-four children, all saints.

Site Lundy Isle of Avalon :

St. Brychan

St. Brychan, or Brychain, was a legendary welsh king.

The ruler of the kingdom of 'Brycheiniog' which survived until the tenth century and was succeeded by the old welsh county of Brecknock and whose name still survives in the Brecon Beacons.

Brychan was the ancestor of a proliferate saintly family. He is said to have fathered between twelve and sixty -three children, most of whom are linked to churches / chapels / wells in North Devon.

The most prominent is St. Nectan at Hartland, N. Devon.

Brychan is mentioned in the twelfth-century "Life of St. Cadog.'

In the eleventh c. manuscript 'De Situ Brecheniauc' Brychan's father is named an Irishman 'Anlac filius Coronac', his mother 'Marchell' was the daughter of a British king called 'Teuderic'.

The sixteenth century manuscript 'Cognacio Brychan' and the 'Jesus College genealogies' give slightly varying accounts of the life of Brychan.

Site Ireland West :

Na Seacht Teampaill, Inis Mór

À une période aux alentors de l'an 800 av. JC., les églises irlandaises semblent avoir encouragé leur fidèles à pèleriner dans des lointains coins du pays, et les Îles d'Aran, dans la baie de Galway, furent apparemment l'un des destins privilégiés. Des églises bâties ensuite aux Îles d'Aran dédiées a St. Ciaran Clonmacnois et à St. Kevin de Glendalough suggèreraient en fait qu'elles faisaient partie d'un plus large réseau de pèlerinage, s'étendant aussi audelà des îles. Le Temple de Brecan, près de la côte ouest d'Inis Mor fut vraisemblablement le lieu de pèlerinage le plus important à Aran pendant le Moyen Âge.

Sa nature de lieu de pèlerinage est encore suggérée par son nom irlandais, Na Seacht Tempaill ou "Sept Églises", un nom associé à d'autres lieux de pèlerinage en Irlande, comme Clonmacnois et Glendalough, mais peut être dérivé du circuit des sept églises sur les sept collines de Rome. Il se peut aussi très bien qu'il y ait eu sept églises ici, qui auraient été probablement en bois.

Aujourd'hui il n'en existe que deux, en pierre, faisant partie d'une série de structures différentes, entourées par une enceinte du dix-neuvième siècle. Au centre de ce complexe se trouve le Temple Brecan, église dédiée a son Saint Fondateur, Brecan. Brecan peut être rapporté à un Saint de Claire dont la connaissance est obscure, mais qui était peut-être le patron de la dynastie royale O'Brien du nord de Munster. Bâtie originellement vers l'an 1200, elle a été par la suite élargie, et un presbytère a été ajouté. L'église est entourée de nombreuses maisons rectangulaires qui pourraient être les seuls hébergements pour pèlerins datant du Moyen Âge, et ayant parvenu jusqu'à nos jours.