Sant Envel - GrandTerrier

Sant Envel

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Envel
Vie / Buhez : du pays de Galles, vient au 6e siècle à Loc-Envel avec sa soeur Yuna pour fonder un ermitage
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : Galloise, en breton uuin "blanc" et mael "prince". Semble aussi correspondre à Ste Enfail ( Pays de Galles )
Variantes / Argemmoù : Envel, Envelig (Bretagne) - Gwenvael (Bretagne) -

2 Almanach


le 3 décembre 2018 ~ d'an 3 a viz Kerzu 2018
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Envel (du pays de Galles, vient au 6e siècle à Loc-Envel avec sa soeur Yuna pour fonder un ermitage) , s. Avran § [Suite]

Proverbe breton ~ Krennlavar E-touez ar muiañ drein. Ar gaerañ rozenn.§ [Trad]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

Eglise de St-Envel
Eglise de St-Envel

5 Monographies

Site InfoBretagne / Belle-Isle-en-Terre :

la chapelle Saint Envel d'Ar-Coat ou du Bois (1771-1773), fondée par les seigneurs de Belle-Isle et dédiée à Saint-Envel. Saint Envel et sa soeur Yuna viennent d'Angleterre au VIème siècle afin de christianniser la région. La chapelle possède une porte du XVème siècle. Cette chapelle est restaurée en 1875 et abrite une statue de saint Envel, en bois polychrome et datée du XVIIIème siècle ;

Site Bretagne.net :

Envel

prénom masculin, fête le 3 décembre

Déclinaisons du prénom breton : Envela

Origine du prénom

Viendrait du vieux breton "uuin" qui signifie blanc et "mael"" qui signifie prince.

Site An Arvorig :

Envel

Prénom masculin - Fête les 3 et 11 décembre

L'étymologie de ce prénom vient des mots de vieux breton uuin (blanc) et mael (prince).

Venu du pays de Galles au 6ème siècle, il existe de nombreuses légendes concernant ce saint, toutes faisant plus ou moins référence à la gémellité.

Si la plus courante et vraisemblable d'entre elles veuille que saint Envel soit venu d'outre-Manche avec sa soeur Yuna et ait fondé un ermitage avec celle-ci sans jamais la revoir, il en est une autre signalant l'existence de deux frères jumeaux portant le même prénom.

Venus également du pays de Galles, les deux Envel bâtirent chacun un ermitage l'un à Koat an noz, la forêt de la nuit, l'autre à Koat an hay, la forêt du jour. Si à l'heure actuelle les deux forêts existent toujours à Loc-Envel, l'iconographie de l'église ne fait mention quant à elle que de l'existence d'un saint unique...

prénoms celtiques et bretons d'Albert Deshayes :

Gwenvael

Correspond au vieux breton Uuinmael, composé de uuin, "béni, sacré", et mael, "prince".

Ce saint obscur et de culte local est représenté dans l'église paroissiale de Loc-Envel (22) en abbé portant mitre et crosse ; mais un vitrail le figure en laboureur menant soit une charrie, soit une herse, l'une tirée par un cerf et une biche, l'autre par un loup. À la chapelle du Bois en Belle-Isle-en-Terre (22), on l'invoquait contre les loups ou pour empêcher corbeaux et corneilles de dévaster les semailles.

Selon la tradition, le saint honoré sous la forme Envel avait un frère de même nom. Tous deux deviennent les supérieurs de monastères différents. Fuyant leur Bretagne insulaire dévastée, ils gagnent l'Armorique pour se retirer au lieu qui prendra leur nom. Cette légende semble basée sur la confusion avec le breton heñvel, "semblable".