Sant Gurvan - GrandTerrier

Sant Gurvan

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Gurvan
Vie / Buhez : gendre du roi Erispoe au 9e siècle, lutte pour la succession du trône de Bretagne
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : origine Celtique, uuor=Très, Chuant=Passion
Variantes / Argemmoù : Gourgant (Bretagne) - Gourvan (Bretagne) - Gurchuant (Bretagne) - Gurguand (Bretagne) - Guruuant (Bretagne) - Gurvan (Bretagne) - Gurvand (Bretagne) - Gurvanig (Bretagne) - Gwrgant (Pays de galles) - Gwrvan (Pays de galles) - Féminin(s): Gurvana (Bretagne) -

2 Almanach


le 8 janvier 2018 ~ d'an 8 a viz Genver 2018
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Gurvan (gendre du roi Erispoe au 9e siècle, lutte pour la succession du trône de Bretagne)
Proverbe breton ~ Krennlavar Gwell eo ur c'had tapet evit div o redek.

[Mieux vaut un lièvre attrapé que deux qui courent.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

carte de Bretagne
carte de Bretagne

5 Monographies

Site Bretagne.net :

Gurvan

prénom masculin, fête le 8 janvier

Déclinaisons du prénom breton : Gurvant - Gurwan - Gurvana - Gurvanez

Origine du prénom

Ancêtre des Ducs de Bretagne, il fut le gendre du roi Erispoé et commandita l'assassinat de du dernier roi de Bretagne, Salomon III de Gourwan.

Gour signifie très et wan signifie sage.

Site Wikipedia :

Gurwant

Gurvan (ou Gurwant) comte breton qui avec Pascweten contribuera à la mort de Salaün.

Gurvant (ou Gurwant) était l’un des prétendant qui se disputèrent le trône de Bretagne après la mort de Salomon. Comte de Rennes(?), il aurait épousé la fille du roi Erispoë, et prétendait à ce titre succéder à Salomon.

En 874, il conspira avec le comte de Vannes, Pascweten et Wigon fils de Rivelin (neveu du Salomon) pour assassiner le roi[1]. Leur alliance ne dura cependant que le temps de faire taire les revendications des autres prétendants, notamment les comtes de Goëlo et de Léon. En 875 Pascweten attaqua Rennes, la résidence principale de Gurvant mais échoua en dépit de ce qui semble avoir été une importante supériorité numérique.

Gurvant tomba malade en 876 ce qui incita Pascweten à lancer une nouvelle attaque. Gurvant réussit à le repousser mais mourut quelques jours plus tard.

Son fils (?) Judicaël lui succéda à la tête du comté de Rennes (?) bien qu'il semble que ce titre lui soit attribué rétroactivement [2].

Notes [modifier]
  • 1. ↑ Annales de Saint-Bertin AD 874
  • 2. ↑ Chronique de Réginom de Prüm AD 874 Meurtre de Salomon par Paswethen et Gurwand qui partagent la Bretagne se combattent et meurent peu après et sont remplacés par Alain frère de Paswethen et Iudicheil né de la fille du roi Hérispoé

Site Info Bretagne :

ROIS, DUCS, COMTES DE BRETAGNE
aux IXème et Xème siècles

I - Rois et Chefs souverains des Bretons

- Iarnhitin (en 814).

- Morvan (en 818).

- Wiomarc'h (822-825).

- Nominoë, gouverneur de la Bretagne pour l'empereur Louis le Débonnaire (826-840).

- Nominoë, chef souverain et roi des Bretons (841-851).

- Erispoë, fils de Nominoë, roi des Bretons (851-857).

- Salomon, cousin d'Erispoë, roi des Bretons (857-874).

- Gurwant, comte de Rennes et Pascweten, comtes de Vannes, co-souverains des Bretons (874-877).

- Judicaël, comte de Rennes et Alain, comte de Vannes, co-souverains des Bretons (877-888).

- Alain le Grand, comte de Vannes, roi des Bretons (888-907).

- Wrmaëlon, comte de Cornouaille, roi de Bretagne (908-919).

II - Ducs de Bretagne

- Alain Barbetorte, héritier d'Alain le Grand par sa mère, comte de Nantes, duc de Bretagne (937-952). Après le décès d'Alain Barbetorte, lutte pour la possession de la dignité ducale entre Conan le Tort, comte de Rennes, et les comtes de Nantes Hoël et Guérec, fils naturels d'Alain Barbetorte (970-990).

- Conan le Tort, comte de Rennes, duc de Bretagne (990-992).

- Geofroi Ier, fils de Conan le Tort, comte de Rennes, duc de Bretagne (en 995).

III - Comtes de Cornouaille

- Riwal ou Riwelen (de 857 à 874 environ).

- Wigon, fils de Riwallon (en 874).

- Wrmaëlon (vers 905, en 913, 914).

IV - Comtes de Poher

- Riwallon (en 844).

- Jedecaël ou Judicaël, fils ou petit-fils de Riwallon (en 871, 892).

- Matuédoi ou Matwidoë , fils de Jedecaël (en 895, 913, 914). Selon la Chronique de Nantes, il serait le père d'Alain Barbetorte.

V - Comtes de Léon

- Even le Grand (en 937). Il serait décédé avant 955.

Nota : on cite aussi les comtes Bran et Morweten qui, pense-t-on, devaient tenir les comtés de Léon et de Goëlo.

VI - Comtes de Rennes

- Gurwant ou Gurvant, gendre du roi Erispoë (874-877).

- Judicaël, (877-888).

- Bérenger, (en 890).

- Juhel Bérenger, (en 931, 939, 944, 945, 952). Il décède en 970. Héros de la bataille de Trans, de la Saint-Michel 931. Il devait être le petit-fils de Gurwant.

- Conan le Tort, (970-992).

- Geofroi Ier, (992-1008).

VII - Comtes de Vannes et de Nantes

- Pascweten, gendre du roi Salomon (865-877), comte de Vannes en 865, comte de Nantes après la mort de Salomon en 874.

- Alain, comte de Vannes et de Nantes (877-907), connu comme roi des Bretons sous le nom d'Alain le Grand.

- Rudalt, fils d'Alain le Grand, comte de Vannes et de Nantes (en 909, 913).

- Matuédoi, gendre d'Alain le Grand, comte de Poher.

- Alain Barbetorte, héritier d'Alain le Grand, comte de Nantes et de Vannes (937-952).

- Drogon, fils d'Alain Barbetorte, mort jeune très peu de temps après son père.

- Hoël, fils naturel d'Alain Barbetorte (960-981).

- Guérec, fils naturel d'Alain Barbetorte (981-988).

- Judicaël, fils naturel d'Hoël (992-1004).

- Hoël, fils naturel d'Hoël.

- Alain II, fils de Guérec (988-990).