Sant Herve - GrandTerrier

Sant Herve

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Herve
Vie / Buhez : fils d'Houarvian et de Riwanon au 6e siècle, aveugle et dompteur de loups, mort à Lanhouarneau, patron des musiciens
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : origine Celtique, Houarn=Fer, Bev=Ardent
Variantes / Argemmoù : Herve (France) - Herveig (Bretagne) - Hervo (Bretagne) - Hervé (France) - Hoearnviu (Bretagne) - Houarnbiu (Bretagne) - Houarne (Bretagne) - Houarnev (Bretagne) - Houarnew (Bretagne) - Houarnon (Bretagne) - Houarnvev (Bretagne) - Houarve (Bretagne) - Veig (Bretagne) - Féminin(s): Hervea (Bretagne) -

2 Almanach


le 17 juin 2017 ~ d'an 17 a viz Mezheven 2017
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Herve (fils d'Houarvian et de Riwanon au 6e siècle, aveugle et dompteur de loups, mort à Lanhouarneau, patron des musiciens)
Proverbe breton ~ Krennlavar Ruzder diouzh an noz, Amzer vrav antronoz.

[Rougeur à la nuit, beau temps le lendemain.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

église St-Hervé à Lanhouarneau
église St-Hervé à Lanhouarneau

5 Monographies

Catholiques en France :

Saint Hervé

Abbé en Bretagne (+ 568)

A part saint Yves de Tréguier, il n'est pas de saint aussi populaire que lui en Bretagne.

Il était né dans une famille de bardes. Aveugle depuis son jeune âge, guidé par un loup, selon la légende, il mena une vie de pèlerin. Un jour cependant, il se fixa à Plouvien, puis à Lan-Houarneau (Herwan ou Hervé en breton) où il se consacra à Dieu pour en chanter les louanges dans le monastère qu'il y fonda.

Un internaute nous écrit : "Selon la légende, Saint Hervé vivait avec avec ses loups à l'endroit qui s'appelle actuellement l'ermitage Saint-Hervé à Tréouergat (29290). Il s'agit d'un petit bois où on peut encore trouver les traces une ancienne chapelle, d'un abri (sans doute celui de Saint Hervé), ainsi qu'une fontaine qui laisse toujours couler de l'eau. Tout le monde ignore à quoi ressemblait cet endroit du temps de Saint Hervé, mais les traces manifestes sont troublantes. Excepté son abri, la chapelle a été rasée ainsi que quelques autres murs alentours ; seules les premières pierres décrivent le tracé des parois au sol. Joli petit endroit, fascinant par son mystère."

Dates de Fête  :17 juin, Fête Locale

Site fr.Wikipedia :

Saint Hervé

Hervé (VIe siècle). Breton : Houarneau ou Hoarnec. Fêté le 17 juin (calendrier des saints bretons).

Fils d'un barde venu de Grande-Bretagne et d'une Armoricaine, Hervé, aveugle de naissance, s'est fait très tôt ermite.

Souvent représenté en compagnie d'un loup, il s'installe à Plouvien avec quelques disciples où il se fait confesseur tout en refusant par humilité le titre d'abbé. Sa réputation gagne toute la Bretagne où il restera jusqu'à sa mort très populaire. Sa Vita, tardive, le montre collectant des fonds jusqu'en Cornouaille pour élever une église à Lanhouarneau (Finistère).

Hervé est le patron des chanteurs et musiciens bretons.

Site Info Bretagne :

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de LANHOUARNEAU

Lanhouarneau vient du breton "lann" (ermitage) et de "Houarneo" (nom breton d'Hervé). Ce fils d'Harvian et de Rivanone, soeur de saint Rivoaré, naquit vers 520 au manoir de Lanrioull, en Plouzévédé. On le retrouve sous les noms divers de Houarné, Houarneau, Houarniaule, Mahouarn, M'Hervé. Hervé, qui était aveugle de naissance, passa la plus grande partie de sa vie à Lanhouarneau. La vie légendaire de saint Hervé fut forgée au XIIIème siècle.

Lanhouarneau est un démembrement de la paroisse primitive de Plounévez (-Lochrist), elle-même créée au détriment de l'ancienne paroisse primitive de Plouider. La fondation de Lanhouarneau remonte au VIème siècle, avec la venue de Saint-Hervé (saint Hoarvé) et la construction d'un monastère fondé vers 540. C'est à Lanhouarneau que Saint-Hervé meurt (vers l'an 568) et que son corps est enseveli.

Le territoire était dominée jadis par le seigneur du château de Morizur (forteresse de Mor-Izur) : il pourrait s'agir du comte de Gwithur ou Withur qui dominait le Léon au temps de saint Paul-Aurélien.

On trouve les appelations suivantes : Lanhoarneu (vers 1330), ecclesia de S. Hoarveo (en 1375), Landa Hoervei (en 1384 et en 1467), Lanhouarneau (en 1426 et en 1481).