Sant Iltud - GrandTerrier

Sant Iltud

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Iltud
Vie / Buhez : fondateur d'une école galloise au 5e siècle, maitre de Samson, éponyme de Couadout, L'Aber-Ildut et Ploërdut
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : origine Galloise, Il=Multitude, Tud=Peuple
Variantes / Argemmoù : Idult (Bretagne) - Iiltud (Pays de galles) - Iiltyd (Pays de galles) - Ildut (Bretagne) - Illtud (Pays de galles) - Illtyd (Pays de galles) - Illud (Pays de galles) - Iltud (Bretagne) - Iltudig (Bretagne) - Ilud (Bretagne) - Tudig (Bretagne) - Yllud (Bretagne) - Féminin(s) : Iltuda (Bretagne) -

2 Almanach


le 6 décembre 2018 ~ d'an 6 a viz Kerzu 2018
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Iltud (fondateur d'une école galloise au 5e siècle, maitre de Samson, éponyme de Couadout, L'Aber-Ildut et Ploërdut) , s. Nikolaz § [Suite]

Proverbe breton ~ Krennlavar N'eus droug ebet ne raje ket ur vad bennak.§ [Trad]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

Monastère de Llaniltud au Pays de Galles
Monastère de Llaniltud au Pays de Galles

5 Monographies

Site Bretagne.net :

Ildut

prénom masculin, fête le 7 novembre

Déclinaisons du prénom breton : Iltud - Ildud - Iltuda - Iltudenn

Origine du prénom

Ce saint gallois est très connu en Bretagne même s'il n'y est peut-être pas venu.

Il aurait été le "maître" de saint Pol, de saint Gweltaz, saint Brieg et a donné son nom à L'Aber-Ildut, Lanildut (29) et Ploërdut (56).

Site Info Bretagne :

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de COADOUT

Coadout vient du breton « coat » (bois) et Saint-Iltud, abbé fondateur du monastère de Llanilltud Fawr, dans le Glamorgan (pays de Galles). Il aurait été le maître de saint Samson, né en Armorique en 495 et fondateur du monastère de Dol.

Coadout, enclave de Dol jusqu'en 1789, est un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Bourbriac. La paroisse de Coadout (Coatvouët) est mentionnée pour la première fois vers 1060-1067, lors d'une donation en faveur de l'abbaye de Sainte-Croix de Guingamp (Symon, prêtre de Coatvouët). Coadout avait jadis comme trève Magoar, enclave située dans le diocèse de Cornouaille.

Site Church in Wales :

It was at this time that Christianity was firmly established in Wales. The fifth and sixth centuries were the age of the Welsh saints, the founders of the llannau. The word llan originally meant ‘a plot of land’, and then ‘a plot of land on which a church had been built’, and then the ‘church’ itself. A great number of place-names in Wales include the element llan, followed by the name of the saint who founded it. One of the most famous of these llannau is Llanilltud Fawr (Llantwit Major) in Glamorgan.

It was there, before the year 490, that Illtud founded a school that was to become famous in several countries, and where many influential men were educated, including Maelgwn, who later became king of Gwynedd, and who gave, before his death in 547, a plot of land to Deiniol on which to build a llan which grew to be Bangor cathedral.