Sant Jili - GrandTerrier

Sant Jili

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Jili
Vie / Buhez : né en 1640 à Athènes, fondateur d'une abbaye en Provence
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : origine Grecque, Aegidios=Protection
Variantes / Argemmoù : Chil (Bretagne) - Gilles (France) - Jili (Bretagne) -

2 Almanach


le 1er septembre 2019 ~ d'an 1 a viz Gwengolo 2019
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Jili (né en 1640 à Athènes, fondateur d'une abbaye en Provence)
Proverbe breton ~ Krennlavar Bramm kurun, sin glav kaoc'h.

[Pet tonnant: signe de pluie de merde.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

Saint Gilles en l'église de Liège
Saint Gilles en l'église de Liège

5 Monographies

Site Bretagne.com :

Jili - Jil - Chil

prénom masculin, fête le 1 septembre

Origine du prénom : Saint Gilles n'est pas originaire de Bretagne mais il est le saint patron de Saint-Gilles (35), de Saint-Gilles-du-Méné, de Saint-Gilles-Vieux (Marché (22).

Autrefois, il y avait une chapelle qui l'honorait à Saint-Gilli, près de Plomodiern.

Site Cwarzee.net :

La légende de saint Gilles

Saint Gilles est né à Athènes en 640. Son éducation est brillante, comme elle doit l'être pour un jeune homme de race royale. On lui attribue de remarquables ouvrages de médecine et de poésie.

Un jour qu’il se rend à l’église, il rencontre un mendiant malade, qui lui demande l’aumône. Emu, il se dépouille de sa riche tunique pour l'offrir au malheureux, qui recouvre immédiatement la santé.

Le jeune homme comprend, à ce miracle, combien l’aumône est agréable à Dieu. Peu de temps après, à la mort de ses parents, il distribue tous ses biens aux moins nantis et se voue lui-même à la pauvreté, à la souffrance et à l’humilité.

Les miracles se multiplient tellement sur son passage qu’il s'effraye de sa popularité et se résoud à quitter son pays. Après avoir calmé par ses prières une épouvantable tempête, il embarque pour le sud de la France.

Il lui faut la solitude; il la trouve dans une grotte sauvage, dans une forêt de Provence, entre Nîmes et la Camargue. Dégagé de toute préoccupation terrestre, il ne vit que pour Dieu, dans l’adoration et la contemplation. Il jeûne quotidiennement, ne se nourrissant que d'eau, d'herbes et du lait d’une biche que la providence lui a envoyée pour satisfaire à sa subsistance.

Un jour, le duc de Provence et sa suite prennent cette biche en chasse, et l'animal trouve refuge près de l'ermite, que blesse une flèche. Gilles obtient du prince bouleversé la construction d'une abbaye dont il devient l'abbé.

Ce monastère fondé à la fin du VIIème siècle devient rapidement un haut lieu de pèlerinage, après Rome et Compostelle. Il donnera naissance à la municipalité de Saint-Gilles du Gard (Provence), connue pour son église abbatiale:

Saint Gilles est fêté le 1er septembre, jour de sa mort en 720 dit-on, bien que d'autres épisodes de sa légende lui font rencontrer Charlemagne! Une vie de saint écrite au Moyen-Age ne constitue jamais, bien sûr, un document historique fiable...