Sant Kavan - GrandTerrier

Sant Kavan

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Kavan
Vie / Buhez : d'origine armoricaine, émigre en Galles au 6e siècle, fonde Llangadfan et Bangor Gadfan, tombeau à Tywyn
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : origine Celtique, Cad=Combat, Man=Sage
Variantes / Argemmoù : Cadfan (Pays de galles) - Cadman (Pays de galles) - Cadmon (Pays de galles) - Catman (Bretagne) - Kadvan (Bretagne) - Kavan (Bretagne) - Kavanig (Bretagne) - Tegavan (Bretagne) - Féminin(s) : Kavanez (Bretagne) -

2 Almanach


le 3 septembre 2018 ~ d'an 3 a viz Gwengolo 2018
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Kavan (d'origine armoricaine, émigre en Galles au 6e siècle, fonde Llangadfan et Bangor Gadfan, tombeau à Tywyn)
Proverbe breton ~ Krennlavar Ar brezhoneg hag ar feiz, Zo breur ha c'hoar e Breizh. [Le breton et la foi sont frère et sœur en Bretagne.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

Eglise de St-Cadfan
Eglise de St-Cadfan

5 Monographies

Site Bretagne.com :

Kavan

prénom masculin, fête le 3 septembre

Déclinaisons du prénom breton : Kavanez, Kavanenn

Origine du prénom :

Kavan semble être le surnom que l'on avait donné à saint Guéhennec.

Il est mentionné dans la vie de saint Padern comme étant son cousin."Catman" en vieux breton puis "Kadvan" venant de "Kad" -qui signifie combat- et de "man" qui veut dire sage.

Site Scarlet.be :

Saint Cadfan du Pays de Galles, Abbé
(Catamanu, Catman)

Probablement décédé à Bardsey au début du 6ème siècle. Originaire de Letavia (probablement en Bretagne, mais possiblement dans le sud-est du Pays de Galles), venu comme missionnaire au Pays de Galles, Cadfan fonda des monastères à Towyn en Merionethshire et Llangadfan en Montgomeryshire, et par la suite un centre monastique sur l'île de Bardsey (Ynys Enlli), où il fut d'abord abbé. Bardsey se développa en un grand centre de monachisme. On rapporte que pendant qu'il allait de Towyn à Llangadfan, il passa par Pistyll Gadfan, Eisteddfa Gadfa, et Llwbyr Gadfan.

L'île Bardsey Island est encore de nos jours un endroit sauvage et isolé - exactement le genre d'endroit que les moines Celtiques aimaient pour leur retraite. Le premier monastère y fut fondé par saint Cadfan en 429. Les ruines actuelles sont du 13ème siècle et sont celles de l'abbaye Augustinienne de Sainte-Marie, bâtie sur l'emplacement du monastère originel. Avec le temps, Bardsey devint un des lieux de pèlerinage les plus populaires de Grande-Bretagne, et un grand nombre y vinrent pour y être enterrés afin d'être aussi près que possible que les innombrables saints ascètes qui y sont morts. Avec le temps, elle devint connue sous le nom de "l'Ile des 20.000 Saints." Les ossements humains y étaient si communs qu'ils étaient utilisés pour réparer les barrières!

La source sainte de Cadfan se trouve dans le cimetière à Towyn, près de sa chapelle (détruite depuis lors) où nombre de gens furent guéris des rhumatismes, scrofule et autres maladies de la peau. Elle continua d'attirer des pèlerins longtemps après la Déforme. Les bains et les cabines pour se changer furent ajoutés jusqu'à ce que cela cesse d'être utilisé vers 1894.

A l'église à Towyn, il y a un pillier appelé la "Cadfan Stone", avec une antique inscription qui marque l'emplacement de sa sépulture :

"En dessous d'un monticule similaire git Cadfan, c'est triste que ça doive contenir les louanges de la terre. Puisse-t'il reposer sans blâme."

Cadfan a aussi un culte actif dans le Finistère et dans les Côtes d'Armor, en Bretagne. Bien qu'en général on considère qu'il s'agit du même Cadfan (la raison pour laquelle on pense qu'il était Breton), il y a toujours quelques difficultés à établir un lien entre les 2. La question n'a jamais été tranchée. Le Cadfan Breton est le saint patron d'une église à Poullan, près de Douarnenez (Bénédictins, Delaney, Farmer).

Tropaire de saint Cadfan ton 8
Quittant ta Bretagne natale par amour du Christ, O père Cadfan,/
tu nous enseignes à aimer le Seigneur plus que les biens et les lieux./
Dès lors, O saint, intercède pour nous afin que nous soyons fidèles à notre appel et trouvés dignes de grande miséricorde.

Informations et photographies de Bardsey Island:

prénoms celtiques et bretons d'Albert Deshayes :

Kavan

Procède du britonnique Catamanus, évolué en Catman en vieux breton et se compose de cat, "combat", et man, emprunté au latin manus, "main armée ; autorité, pouvoir, puissance". Gallois : Cadfan.

D'origine armoricaine, ce saint aurait émigré en Galles à la tête d'un groupe de saints dont Padarn, Cynon, Tydecho, Maelrhys, Mail, Sulian, etc., au temps où Vortigern (Gouziern) règnait en Bretagne insulaire. Sa Vie en fait le fils d'Eneas Lydewig et de Gwenn Teirbronn, elle-même fille d'Emyr Llydaw. Il fonde une église à Llangadfan en Mynwy, avant de devenir le premier abbé de Bangor Gadfan à Ynys Enlli (Bardsey Island), l'île où selon la légende seraient enterrés vingt mille saints. Son tombeau se trouverait cependant à Towyn, en Meirionydd.

Il est, en Bretagne, le protecteur des porcs et, au pays de Galles, le saint patron des guerriers.