Sant Medar - GrandTerrier

Sant Medar

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Medar
Vie / Buhez : évêque de Tournai au 6e siècle, mort à Noyon, patron des agriculteurs, faiseur de pluie selon le dicton
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs :
Variantes / Argemmoù : Medar (Bretagne) - Médard (France) -

2 Almanach


le 8 juin 2018 ~ d'an 8 a viz Mezheven 2018
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Medar (évêque de Tournai au 6e siècle, mort à Noyon, patron des agriculteurs, faiseur de pluie selon le dicton)
Proverbe breton ~ Krennlavar Gant kolo hag amzer

E teu da eogiñ ar mesper.
[Avec paille et temps les nèfles viennent à mûrir.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

église St-Médard de Blénod-les-Toul
église St-Médard de Blénod-les-Toul

5 Monographies

Site fr.Wikipedia :

Saint Médard de Noyon (en latin Medardus) est né en 456 à Salency en Picardie et il est mort le 8 juin 545 à Noyon. La Saint-Médard se fête le 8 juin.

Famille

Fils de Nectardus, un noble franc, et de Protagia, une noble Gallo-Romaine. Frère jumeau de saint Gildard, archevêque de Rouen.

Histoire

Saint Médard manifeste une grande compassion pour les plus démunis dès sa plus tendre enfance. On raconte qu'il donna un jour ses habits neufs à un mendiant aveugle presque nu et que lorsqu'on lui demanda ce qu'il avait fait de ses habits, il répondit qu'il avait été touché par la misère de ce pauvre homme et n'avait pu s'empêcher de lui donner ses habits. Une autre fois il donna un des chevaux dont son père lui avait confié la garde à un pauvre homme qui venait de perdre le sien à la tâche et n'avait pas les moyens d'en acheter un autre. Mais le soir quand il ramena les chevaux à son père et que celui-ci les compta il n'en manquait aucun.

Il fit ses études ecclésiastiques avec son frère à Vermand près de Saint-Quentin.

Les annales disent que lui et son frère assistèrent saint Remi, lors du baptême de Clovis en la cathédrale de Reims en 496.

En 530 lors du décès de l'évêque de Vermand, il fut nommé à sa place par l'évêque saint Remi de Reims. Il s'installa dès 531 à Noyon, ce qui est à l'origine du transfert du siège épiscopal. Les motifs restent discutés. La tradition de l'église de Noyon l'explique par une dévastation de Vermand lors des guerres entre les rois mérovingiens et par la présence d'une très petite enceinte à Noyon, plus aisée à défendre. Mais Médard était natif de Salency, village voisin de Noyon. La proximité de la capitale de Soissons peut aussi avoir joué un rôle.

En 532 à la mort de saint Éleuthaire évêque de Tournai, les habitants de cette ville le réclamèrent comme évêque. Il refusa d'abord mais le roi Clotaire insista et il accepta. Il fut alors nommé par le pape Hormisdas à l'épiscopat de Tournai, unifiant le diocèse de Tournai avec celui de Noyon (union qui dura jusqu'en l'an 1146). À Tournai il réussit à convertir un grand nombre d'idolâtres.

Il mourut à Noyon, ses reliques furent transportées près de Soissons où fut érigée l'abbaye de Saint-Médard. Des reliques de saint Médard ont été conservées dans l'église Saint-Médard à Paris et s'y trouvent encore.

La légende

La légende dit que lorsqu'il était enfant, il fut protégé de la pluie par un aigle qui ouvrit ses ailes au dessus de lui.

Il est fait référence à saint Médard dans La Légende dorée de Jacques de Voragine : « Vers l'an 490… fleurirent deux frères utérins, saints Médard et Gildart, qui naquirent le même jour, moururent le même jour et furent béatifiés le même jour ».

L’iconographie

On le représente la plupart du temps en évêque, avec la crosse épiscopale. Souvent aussi, il a la bouche entrouverte et montre ses dents, parce qu'il était aussi invoqué contre le mal de dent. En plus de sa représentation avec un aigle le survolant, il figure aussi avec un cœur, symbolisant sa charité.

Patronage

Patron des agriculteurs, faiseur de pluie. Les migraines, les névralgies, le traitement des maladies mentales, de la folie étaient également de son ressort.

Les Proverbes
  • Saint Médard grand pissard, il pleut quarante jours plus tard.
  • S'il pleut à la Saint-Médard, il pleut quarante jours plus tard, à moins que saint Barnabé ne lui donne un coup de pied ou ne lui coupe l'herbe sous le pied.
  • Pluie à la Saint-Médard durera quarante jours plus tard, à moins que la saint Barnabé ne vienne lui couper le nez (ne ferme le robinet).
  • Soleil à la Saint-Barnabé, Médard a le nez cassé.
  • Saint Barnabé reboutonne la culotte de saint Médard.
  • Saint Barnabé, la journée clairette de saint Médard, rachète.


C'est de nouveau saint Médard qui abreuve ses poulains.

Site Momes.net :

À la Saint Médard
S'il pleut à la saint Médard,
Il pleuvra quarante jours plus tard,
À moins que saint Barnabé
Vienne tout racommoder

Le 8 juin c'est la fameuse Saint Médard, celle qui annonce, si l'on en croit le proverbe, le temps qu'il fera dans 40 jours.

Heureusement le proverbe raconte encore que si à la Saint Barnabé, le 11 juin, il fait beau temps, la prédiction de la Saint Médard ne se réalisera pas.

Il ne vous reste plus qu'à guetter le ciel le 8 puis le 11 juin!

Catholiques en France :

Saint Médard de Noyon ou Mars.

Evêque (+ 560)

Disciple de saint Remi, il devint évêque de Vermand, près de Saint-Quentin. Son siège épiscopal ayant été détruit par les invasions barbares, il le transféra à Noyon. En 531, il accueille la reine sainte Radegonde qu'il consacre à Dieu. Il évangélisa les Flandres. Tous les traits qu'on rapporte à son sujet sont des actes de bonté. Il donnait de larges aumônes à tous les indigents, y compris les paresseux. Il ne se décida jamais à punir les chapardeurs qui venaient voler le miel de ses ruches, les oeufs de ses poules et les fruits de son verger. En France, plus de 33 localités se rangent sous sa protection.

Dates de Fête : 8 juin, Fête Locale

Patron des Agriculteurs et des Brasseurs