Sant Riowen - GrandTerrier

Sant Riowen

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Riowen
Vie / Buhez : moine à l'abbaye de Saint-Sauveur de Redon au 9e siècle
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : origine Celtique, Ri=Roi, gwen=Blanc
Variantes / Argemmoù : Riowen (Bretagne) - Riowenn (Bretagne) - Riwenn (Bretagne) - Riwennoù (Bretagne) - Féminin(s) : Riowena (Bretagne) -

2 Almanach


le 14 août 2019 ~ d'an 14 a viz Eost 2019
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Riowen (moine à l'abbaye de Saint-Sauveur de Redon au 9e siècle)
Proverbe breton ~ Krennlavar Mat eo bevañ pell, Bevañ mat avat zo gwell. [Il est bon de vivre longtemps, mais bien vivre c'est mieux.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

Abbaye de St-Sauveur de Redon
Abbaye de St-Sauveur de Redon

5 Monographies

Site Bretagne.com :

Rion

prénom masculin, fête le 13 août

Déclinaisons du prénom breton : Riowen - Riom

Moine à l'abbaye de Saint-Sauveur de Redon au IXe siècle, il est honoré en l'église de Beauport.

La légende dit qu'un jour, alors qu'il allait être en retard pour dire la messe, il préféra traverser la Vilaine en marchant plutôt que de la contourner.

Site Info Bretagne :

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de L'ILE-DE-BREHAT

Brehat vient peut être de « briga » (mot gaulois signifiant « hauteur »). Saint-Budoc baptisa l'île de Bréhat "Breiz Coat" (Bretagne des Bois) d'où vient, dit-on aussi, le nom de Bréhat.

- l'îlot Saint Rion ou Saint-Riom, situé à un kilomètre et demi au large de la pointe de Porz Even. La tradition rapporte que saint Rion, moine venu d'outre-mer, aurait fondé son monastère sur C'haro Enez, l'île aux Cerfs, en des temps très anciens, ce qui expliquerait que l'île porte le nom de ce saint Fondateur. Saint Rion, compagnon de saint Maudez, est parfois confondu avec saint Riok (moine de l'abbaye de Landévennec) ou saint Riowen (moine de l'abbaye de Saint-Sauveur de Redon).

Vie des Saints de Garaby :

LA VIE DE SAINT RION
Religieux, le 14 août.

Rion ou Riowen fut un des premiers religieux de l'abbaye de Redon. Il s'y sanctifia par une grande simplicité et par une admirable pureté de vie. Ces belles qualités le rendaient agréable au ciel et à la terre. On le comparait à un roi qui, par un gouvernement équitable, maintient ses sujets dans une juste subordination. Son corps et son âme furent le double empire qu'il sut ainsi toujours régler avec une sage vigilance.

Ses vertus le firent élever au sacerdoce. Chaque jour ses mains pures offrirent l'agneau sans tache. Son humilité le faisait néanmoins partager avec ses frères les travaux qui paraissaient les plus vils. Un jour qu'il fanait avec quelques-uns d'entre eux, au-delà de la Vilaine, se livrant avec ardeur à ce pénible exercice, et le sanctifiant par un esprit de soumission au supérieur, il s'aperçut que le soleil approchait du milieu de sa course, et il se hâta de passer la rivière, tout occupé de la sublime fonction qu'il allait remplir en célébrant la messe. On assure que Dieu, pour seconder sa ferveur, le fit marcher sur les eaux. Ce récit doit moins frapper que l'action du ministre qui semble quitter la terre, quand il s'agit de se disposer à monter à l'autel.

Les faveurs signalées dont le ciel honorait Rion, furent pour lui de nouveaux et puissants motifs de veiller sans cesse à se rendre de plus en plus agréable au Seigneur.
Attaqué d'une fièvre qui fut la dernière épreuve de sa patience, il passa d el'exil à 'éternelle patrie, le 14 Août, dans la deuxième partie du neuvième siècle.

On l'honorait spécialement à Beauport, abbaye de Prémontrés, au diocèse de Saint-Brieuc.

Vies des bienheureux et des saints de Bretagne par M. de Garaby (1839) - Saint-Brieuc