Sant Segondell - GrandTerrier

Sant Segondell

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Segondell
Vie / Buhez : originaire de Nantes au 6e siècle, disciple de Friard, ermites tous deux près de Besné
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : origine Latine, Secondus=Second, suivant
Variantes / Argemmoù : Segondel (Bretagne) - Segondell (Bretagne) -

2 Almanach


le 29 avril 2019 ~ d'an 29 a viz Ebrel 2019
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Segondell (originaire de Nantes au 6e siècle, disciple de Friard, ermites tous deux près de Besné)
Proverbe breton ~ Krennlavar Pa vez moan ar gazhez. E vez sur eus he bloavezh. § [Trad.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

chapelle en Besné
chapelle en Besné

5 Monographies

Site Bretagne.com

Segondel

prénom masculin, fête le 29 avril

Déclinaisons du prénom breton : Secondel - Sekondel

Origine du prénom

Saint Sekondel aurait vécu aux côtés de saint Friard dans un ermitage en Brière.

prénoms celtiques et bretons d'Albert Deshayes

Segondell
29 avril

Du latin Secondellus, qui apparaît comme un dérivé de secondus "suivant ; second ; qui suit facilement ; bien disposé".

Disciple de saint Friard, il quitte sa charge de diacre pour suivre son maître sur une île de la Loire, appelée Vindinuta par Grégoire de Tours. Tous deux choisissent de s'y consacrer à l'érémitisme. Son tombeau se trouve dans l'église paroissiale de Besné (44) ; non loin du Bourg, il possède sa chapelle et sa fontaine.

Site InfoBretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de BESNE

Besné vient du breton "bez-enez" (l'île du tombeau).

Au début du VIème siècle, vers l'an 511, naît à Berné, territoire qui porte alors le nom d'île Vindunet (ou Bendunet ou Vendunet), un nommé Friard (simple paysan). A l'âge de 52 ans, Friard abandonne la terre, pour se retirer dans les bois et vivre en solitaire. Il choisit un lieu proche de la future église de Besné, près d'une fontaine. Il est bientôt rejoint par un nantais du nom de Secondel ou Second (diacre envoyé par l'évêque saint Félix de Nantes).Tous deux décident de mener une vie humble et pauvre dans la prière et la pénitence. Ils habitent des cellules individuelles à l'écart l'une de l'autre ("habebant tamen uterque eorum propriam cellulam, sed procul a se positam"). La tradition place à La Haumonais, en dehors de l'île du bourg, la cellule de Friard : une maladrerie et une chapelle ont occupé ce site au Moyen Age. Après leur décès, les miracles qui avaient commencé sur la tombe de Secondel, se multiplient sur celle de Saint-Friard (l'évêque Félix recueille en 577 le dernier soupir de Friard qui est alors entouré de "frères"). Les pèlerins sont nombreux, mais à partir du XVIIIème siècle, le pèlerinage de la Madeleine dû au père Grignion de Montfort, fera péricliter celui de Besné. Friard et Secondel sont devenus les illustres saints patrons de la paroisse de Besné.