Santez Dahud - GrandTerrier

Santez Dahud

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


sz. Dahud
Vie / Buhez : fille de Gradlon le fondateur de la ville de Quimper, et responsable de la submersion de la ville d'Ys
Genre / Reizh : Féminin
Signification / Sinifiañs : origine Hébraique, forme bretonne et féminisée de David, "Aimé, chéri", en vieux-breton Da = Bon, Hud = Magie pourrait être une signification possible. Dans ce cas l'origine serait celtique et sans rapport avec David.
Variantes / Argemmoù : Ahe (Bretagne) - Ahez (Bretagne) - Ahès (Bretagne) - Dahud (Bretagne) - Davan (Irlande) - Davud (Bretagne) - Masculin(s) : Dewi (Bretagne) -

2 Almanach


le 6 août 2019 ~ d'an 6 a viz Eost 2019
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz sz. Dahud (fille de Gradlon le fondateur de la ville de Quimper, et responsable de la submersion de la ville d'Ys)
Proverbe breton ~ Krennlavar Tri zra a lak ar bed da vont, Beg ar soc'h, beg ar vronn, Ha beg an ibil pa vez sonn § [trad.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

Dahud sirène
Dahud sirène

5 Monographies

Site Bretagne.com :

St. Abel
Feastday: August 5
751

DAHUD fille de GRADLON, le roi de la ville d'IS dans la légende bretonne armoricaine. Son nom provient d'un gaulois "DAGOSOITIS" , c'est à dire "bonne sorcière". Elle est souvent confondue avec AHES. Dahud se fait construire une cité au dessous du niveau de la mer et prétend y faire régner ses propres lois : paganisme et gynécocratie. Elle se heurte au pouvoir masculin , en particulier aux gens d'Église. La légende en fait une "Messaline" plus ou moins diabolique, responsable de la submersion de la ville d'Is. Mais le thème est très ancien et panceltique, puisqu'on le retrouve non seulement en Irlande et au Pays de Galles , mais également dans des traditions locales du Massif Central ( lac d'Issarlès ) et des Pyrénées : à chaque fois l'inondation est due à la négligence d'une femme. Cependant la ville d'Is existe toujours sous la mer, et Dahud n'est pas morte : elle nage entre deux eaux sous la forme d'une sirène. Dahud symbolise à la fois le paganisme druidique et l'ancienne société gynécocratique. Le fait que sa ville soit submergée et qu'elle même soit devenue un être aquatique prouve qu'elle représente l'image de la femme et de sa souveraineté enfouie dans l'inconscient masculin et prête à surgir au niveau de la conscience.

Wikipedia :

Fille du Roi Gradlon, Dahud ou Ahez précipita le ville d'Ys dans l'océan. Elle serait décédée dans la mare de Pol-Dahuth (Pol David), en Quimper.

"Da" signifie bon et "hud" signifie magie".

Office de tourisme de Quimper :

Gradlon, le roi emblématique de Cornouaille :

Gradlon le Grand (Grallon Meur), dont la statue équestre veille encore, entre les tours de la cathédrale, sur Quimper, régnait alors sur la Cornouaille. Il s'était entouré de deux sages et saints conseillers : le moine Guénolé et l'ermite Corentin, dont il avait fait son évêque. Mais le roi était faible envers sa fille, la jeune et perverse Dahut. Pour vivre à son aise une vie de fête et de débauche, elle avait obtenu de son père qu'il fasse construire, sur les flots, la merveilleuse et orgueilleuse cité d'Ys. Sous les traits d'un séduisant prince, le Diable s'y présenta un jour.

Fascinée, Dahut, lui confia la clef qui commandait les écluses, sauvegarde de la ville contre les flots. Le démon ouvrit aussitôt ces portes, et en peu de temps, la ville et ses habitants furent engloutis.

Seuls Gradlon et Guénolé, protégés de Dieu, réchappèrent du désastre. Dahut, dont la noyade apaisa la colère divine, se changea, dit-on, en Morgane , sirène acharnée encore à perdre les marins. Le cœur brisé, le roi s'installa à Quimper et choisit plus tard St Corentin comme premier évêque.