Santez Mari - GrandTerrier

Santez Mari

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


sz. Mari
Vie / Buhez : Intron-Varia, Notre-Dame, Vierge Marie, mère de Jésus de Nazareth
Genre / Reizh : Féminin
Signification / Sinifiañs : Forme bretonne de Marie
Variantes / Argemmoù : Bi (Bretagne) - Biganna (Bretagne) - Biig (Bretagne) - Mai (Bretagne) - Mair (Pays de galles) - Maire (Irlande) - Mairenn (Irlande) - Mairi (Ecosse) - Mairin (Irlande) - Maiwenn (Bretagne) - Mally (Ile de Man) - Mari (Bretagne) - Mari-Vorgan (Bretagne) - Maria (Bretagne) - Marie (France) - Marig (Bretagne) - Mariig (Bretagne) - Mariot (Ile de Man) - Marya (Cornouaille) - Maura (Irlande) - Maureen (Irlande) - Maurene (Irlande) - Maurin (Irlande) - Maurine (Irlande) - Meir (Pays de galles) - Meira (Pays de galles) - Mhairi (Ecosse) - Moira (Celtique) - Moirae (Celtique) - Moirah (Celtique) - Moirrey (Ile de Man) - Mon (Bretagne) - Moreen (Irlande) - Moyra (Celtique) - Moyrah (Celtique) - Moyreen (Irlande) - Màiri (Ecosse) - Voirrey (Ile de Man) -

2 Almanach


le 15 août 2018 ~ d'an 15 a viz Eost 2018
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz sz. Mari (Intron-Varia, Notre-Dame, Vierge Marie, mère de Jésus de Nazareth)
Proverbe breton ~ Krennlavar Bezañ ha bezañ bet, N'int ket ur c'hement. [Etre et avoir été ne sont pas équivalents.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

Notre Dame de Kerdevot
Notre Dame de Kerdevot

5 Monographies

Site Wikipedia :

Marie de Nazareth

Marie, en grec Μαριαμ, Mariam, de l’hébreu מרים, est la mère de Jésus de Nazareth.

De nombreuses interprétations sur l'étymologie de ce nom ont été données, mais à ce jour aucune ne s'est imposée. La racine égyptienne m.r.y (= aimer) semble pourtant séduisante. Une autre très courante également est : "noble, élevée". En revanche, il convient de tenir pour purement poétique l'explication par l'hébreu mar yam (« goutte de la mer »), latinisé en stilla maris, lui-même devenu Stella maris (« Étoile de la mer »). On rencontre quelque fois l'explication par la racine hébraïque marah "rebelle" ou "chagrine". L'étymologie populaire fait dériver le nom de ra'ah, "voir", d'où "prophétesse" ou 'wr, "éveiller" ou encore de mara, "maîtresse".

Site Breizh.net/Angela Duval :

Le culte de Marie est très vivace en Bretagne. Nombreuses sont les chapelles, souvent sous l'appellation Notre-Dame, qui lui sont consacrées. De nombreux cantiques invoquent son intercession. Et le poème ci-dessous écrit en breton par Angela Duval en atteste.

Santez Mari

Santez Mari Mamm Doue,
Mirit din ur galon bugel,
Glan ha boull evel ur stivell,
Ur galon eeun ha reizh
Na dañvao morse an dristidigezh.
Ur galon emroüs,
Tener ha trugarezus,
Ur galon feal ha brokus
N’ankouazho ket ar mad,
Ha na zalc’ho ket a zroukrañs.
Graet din ur galon izel hag habask,
Karantezus hep bezañ e gortoz a retorn.
Laouen da lezel ’n ur galon garet
Al lec’h kentañ gant ho Mab.
Ur galon uhel ha didrec’hus,
N’hello dianaoudegezh ebet he serriñ.
N’hello diseblanted ebet he diviañ.
Ur galon breet gant Klod ar C’hrist,
Gloazet gant E garantez,
Ha na bareo he gouli
Nemet en Neñv.

[1963 ?]