TORCHET Hervé - Montre générale des nobles de 1481 en Cornouaille - GrandTerrier

TORCHET Hervé - Montre générale des nobles de 1481 en Cornouaille

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


Image:LivresB.jpgCatégorie : Media & Biblios  

Site : GrandTerrier

Statut de l'article : Image:Bullgreen.gif [Fignolé] § E.D.F.

TORCHET (Hervé), Montre générale des nobles de 1481, Cornouaille, La Perenne, Paris, 2011, ISBN 2-914810-??-?
Titre : Montre générale des nobles de 1481, Cornouaille
Auteur : TORCHET Hervé Type : Livre/Brochure
Edition : La Perenne Note : -
Impression : Paris Année : 2011
Pages : 200 Référence : ISBN 2-914810-??-?

[modifier] Notice bibliographique

Couverture

Dix ans après avoir publié la Réformation des fouages de 1426 pour la Cornouaille, Hervé Torchet publie la Montre de 1481 pour cet ancien diocèse qui eut lieu les 4 et 5 septembre 1481 à Carhaix. Une étude héraldique accompagne également l'ouvrage, ainsi que deux cartes de Cornouaille montrant l'évolution de la démographie nobiliaire de 1426 à 1481.

Texte transcrit sur le site laperenne : Media:TranscriptionMontre1481HervéTorchet.txt

Pour les 5 nobles gabéricoises et leurs escortes "se montrant" à Carhaix, la liste est celle qui a été étudiée par ailleurs par Norbert Bernard et le chevalier de Fréminville. Par contre on notera par ailleurs quelques différences, notamment pour Quimper un « Thibaud Kerfors en brigandine [1] et voulge [2]  », transcrit « Jehan de Kerfort, archer en brigandine [1] » par Norbert Bernard.

Autres lectures : « 1481 - Monstre de l’Evesché de Cornouailles » ¤ « FREMINVILLE Christophe-Paulin (de) - Antiquités du Finistère » ¤ « TORCHET Hervé - Réformation des fouages de 1426 en Cornouaille » ¤ 

[modifier] Annotations

  1. Brigandine, s.f. : cuirasse légère, composée de lames d’acier larges de deux à trois doigts, assemblées transversalement et clouées sur un cuir de cerf bien apprêté ; la flexibilité de cette sorte d’armure la rendait commode pour les gens de trait, tels que les archers et les arbalétriers. Armure composée de lames articulées, placées à recouvrement, liées entre elles par des rivets dont on voit les têtes ; cette armure, très employée au XVe siècle, était celle de l'archer à cheval des compagnies d'ordonnance, et souvent celle du gentilhomme qui ne pouvait se procurer une armure de plates constituées de plaques d'acier (L'Haridon, Catalogue du Musée d'artillerie). [Terme] [Lexique] [Ref.↑ 1,0 1,1]
  2. Vouge, s.m. : pique armée d’un fer long, large, évidé et tranchant comme une lame de sabre. Le vougier n’a d’autre arme défensive qu’un morion ou simple casque sans visière ni gorgelette : c’est l’emploi des gentilshommes les plus indigents. Source : www.gwiler.net. [Terme] [Lexique] [Ref.↑]


Thème de l'article : Fiche bibliographique d'un livre ou article couvrant un aspect du passé d'Ergué-Gabéric

Date de création : Août 2011    Dernière modification : 22.11.2017    Avancement : Image:Bullgreen.gif [Fignolé]