Toponymes et panneaux bilingues à Ergué-Gabéric - GrandTerrier

Toponymes et panneaux bilingues à Ergué-Gabéric

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search
Catégorie : Patrimoine
 Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
Depuis quelques années il est question d'instaurer une signalisation routière bilingue français-breton en Ergué-Gabéric et de remplacer l'ensemble des panneaux d'indication. Certes le panneau d'entrée dans le quartier du Rouillen respecte l'idée nouvelle, mais quid des autres ?

Des études et conférences ont été menées par Bernez Rouz pour l'association Arkae, des inventaires et comparaisons sur les communes avoisinantes ont été publiés par des experts en onomastique celtique (étude de l'origine et de l'évolution des noms de personnes et de lieux), notamment Albert Deshayes et André Cornec. Lorsqu'il était employé au Centre Déguignet, Norbert Bernard a également énormément travaillé sur le parcellaire, les aveux et actes anciens. Ici-même sur le site GrandTerrier on a rassemblé toutes les propositions d'interprétation et créé un index à vocation d'être exhaustif et enrichi si nécessaire.

Autres lectures : « Kannadig n° 6 Octobre 2008 » ¤ « Villages et toponymie » ¤ « Le premier panneau gabéricois de signalisation en breton‎ » ¤ 

Sommaire

De plus, en début 2008, pendant la dernière campagne électorale, l’association Ti ar Vro Kemper et l'Entente culturelle bretonne du Pays de Quimper avaient eu un accueil favorable auprès des futurs maires sur leurs 10 propositions, dont la 4e  : "Systématisation du bilinguisme dans la signalétique urbaine, bâtiments publics, et services publics". Dont acte ?

[modifier] 1 Le bilinguisme a-t-il du sens ?

Du fait que la grande majorité des noms de lieux-dits de la commune sont d'origine bretonne, on serait tenté de douter de l'intérêt de proposer deux variantes linguistiques. Et pourtant on pense qu'il est nécessaire, ne serait-ce que parce-que les façons d'orthographier en langues bretonne et française sont très différentes :

  • en français on met très souvent des accents aigus et graves sur les voyelles, en breton jamais (sauf sur le u).
  • en breton pour indiquer une prononciation nasalisée on utilise le n tildé (ex. Kernaoñ) qui n'existe pas en français, et le pluriel en est marqué par un accent grave.
  • les lettres C (dur) ou QU ont pour équivalent la lettre K en breton, ce qui fait qu'on écrira Croas en français et Kroaz en breton, ou Crec'h versus Krec'h, Quilli / Killi.
  • les articles pour désigner les lieux-dits sont relativement rares en français (exceptions : l'Hôtel, Le Reunic, Le Rouillen, La Salleverte), alors qu'on les utilise plus fréquemment en breton pour bien indiquer la mutation consonantique qui suit, ex ar Gelenneg.
  • pour les diminutifs on préfère en français écrire IC, alors qu'en breton on écrira IG ; de même là où le français place un Y le breton utilise la lettre I.
  • avec la généralisation du français dans l'administration depuis des temps reculés, on s'est habitué à certaines orthographes qui se sont éloignées de la forme décomposée d'origine en breton.

Ainsi, le bilinguisme n'est pas une démarche de traduction car généralement la variante en français est une reprise de la bretonne, soit par exemple Lezergué / Lezerge, Quélennec / ar Gelenneg ... Les exceptions comme la Salleverte / ar Sal-C'hlas n'ont de sens que parce que les deux termes ont été utilisés dans leurs langues respectives depuis de nombreuses années.

[modifier] 2 La démarche grandterrienne

L'idée est de traiter exhaustivement sur le site GrandTerrier la toponymie des noms de lieux-dit d'Ergué-Gabéric. Cela veut dire :

  • La liste des 167 lieux-dits est visible en catégorie Villages et dans l'Index thématique.
  • Chaque lieu-dit dispose d'un article contenant explications, interprétation des différentes orthographes et localisation précise sur une carte.
  • La partie explicative reprend l'ensemble des propositions de significations, même si certaines explications doivent être rejetées après analyse.
  • Lorsqu'un composant du nom du lieu-dit est un patronyme, la recherche de l'origine de ce dernier est également tentée.
  • Chaque nom de village est mentionné en français et en breton, en respectant sauf quelques exceptions l'arbitrage orthographique de l'étude de Bernez Rouz (Les noms de lieux d'Ergué-Gabéric, 2007, Editions Arkae).
  • La rigueur et la cohérence orthographique ont été la règle, notamment sur l'emploi des majuscules et des accents, et les tirets séparateurs entre composants n'ont pas été utilisés à l'exception du nom de la commune elle-même (Ergué-Gabéric, an Erge-Vras) et des lieux préfixés de Saint (Saint-André, Sant-Andrev ; Saint-Guénolé, Sant-Wenole).
  • La carte principale utilisée pour positionner le lieu-dit dans son contexte actuel (en fonction de ses coordonnées de latitude et longitude) est celle de Google, l'une en mode dit Relief, et l'autre en mode Satellite avec un zoom plus important.
lat="48.026299"|lon="-4.030008"|selector="no"|type="terrain"|width="835"|zoom=13|height="300"|scale="yes"|48.026299, -4.030008, Beg Ménez, Beg ar Menez en Ergué-Gabéric }}
lat="48.026299"|lon="-4.030008"|selector="no"|type="satellite"|width="835"|zoom=15|height="300"|scale="yes"|48.026299, -4.030008, Beg Ménez, Beg ar Menez en Ergué-Gabéric }}
  • Un zoom sur une photo aérienne en 1948 est ajouté, ce qui permet de voir l'évolution des lieux depuis 60 ans.

[modifier] 3 L'index des lieux-dits

En entête de chaque lieu-dit étudié sur le site GrandTerrier, on a placé un cartouche résumant ses caractéristiques toponymiques :

Précis de macro-toponymie
Forme française Kerhamus
Forme bretonne Kerhamuz
Signification "village du dénommé Le Camus, personne au nez court et aplati"
Décomposition Ker pour "lieu habité, village" et le patronyme Camus, signifiant "au nez camus"
Relevés 1600, 1647, 1681, 1682, 1790, 1834
Localisation 48° 0' 33.14" N 4° 3' 13.93" W (lat. 48.009205, long. -4.053869)

Ce qui permet d'afficher un index thématique de tous les lieux-dits gabéricois  :

et de localiser tous les lieux-dits sur une carte intéractive : Google



Thème de l'article : Richesses du patrimoine communal.

Date de création : septembre 2008    Dernière modification : 3.01.2012    Avancement : Image:Bullorange.gif [Développé]